banner ads

Présentation de la MAIA

Le dispositif MAIA émane du plan Alzheimer 2008-2012 (mesure 4 et 5), il est repris dans le plan Maladies Neurodégénératives 2014-2019 et supervisé par l’Agence Régionale de Santé. Il existe en Franche-Comté une MAIA régionale portée par le Groupement de Coopération Sanitaire « Alliance pour le Développement de la Neuropsychiatrie ». Cette MAIA supervise des MAIA de proximité portées par différents acteurs membres du GCS ADN.

Le dispositif intervient à différents niveaux pour améliorer l’accueil, l’orientation, l’accompagnement et le soin des personnes atteintes de troubles cognitifs et/ou comportementaux d’origine neurologique.

Ce processus de réflexion et d’expérimentation se mène en concertation stratégique et tactique avec les élus, les financeurs, les responsables de structures mais aussi au niveau clinique avec les acteurs de terrain, au plus près des malades et de leur famille. Les « gestionnaires de cas MAIA » interviennent à ce dernier niveau, sur sollicitation exclusive des professionnels.

Pourquoi la gestion de cas ?

Le gestionnaire de cas accompagne de façon soutenue et au long cours des situations particulièrement complexes. Il ajuste l’ensemble des interventions autour d’un malade dont la singularité de la situation met en difficulté la fluidité du parcours d’accompagnement, de soin et de maintien à domicile. Il assure un travail de liaison avec l’ensemble des partenaires impliqués (sanitaires, sociaux et médico-sociaux) en coresponsabilité par le biais notamment de réunions de concertations.

Le gestionnaire de cas procède à une évaluation multidimensionnelle à domicile et de façon régulière. Il est la personne ressource de la personne accompagnée.

Enfin, il remonte les informations sur les manques ou les dysfonctionnements dans le système qui peuvent être abordés au niveau de la concertation tactique ou stratégique.

Issu de la formation initiale assistant social, CESF, infirmier, ergothérapeute ou psychologue, le gestionnaire de cas doit valider pour exercer ces nouvelles missions un diplôme interuniversitaire spécialisé délivré en faculté de médecine.

Pour qui la gestion de cas ?

En Franche-Comté, la gestion de cas s’adresse aux personnes adultes ayant des troubles cognitifs et/ou comportementaux d’origine neurologique reconnues Affection de Longue Durée ou nécessitant un suivi médical régulier, dont les troubles ont un retentissement sur les actes de la vie quotidienne, et pour qui le maintien au domicile est compromis ou en passe de le devenir.

Comment être accompagné en gestion de cas ?

Seuls les professionnels de proximité (médecin traitant, infirmière, service d’aide ou de soins à domicile…) et/ou les établissements de santé peuvent solliciter la MAIA via une fiche d’orientation précisant les signes d’alerte (santé, environnement familial, social…)

L’équipe MAIA examine toutes les demandes avant de statuer sur la pertinence d’une évaluation. Une évaluation de la situation est réalisée si les critères sont remplis. Cette évaluation valide l’inclusion en gestion de cas ou conduit à une orientation vers un autre partenaire de proximité pour l’accompagnement.

La MAIA Aire Urbaine- Villersexel

La Coordination de gérontologie du Pays de Montbéliard a signé une convention en octobre 2012 avec  l’ARS et le GCS ADN pour la gestion d’une MAIA locale. L’équipe a été recrutée à partir de février 2013.